Zéphyr et Eole, les chevaux de Clara
Zéphyr et Eole, les chevaux de Clara

Les mots du voyage : «Il faut aller voir...»


Vendredi 3 aura lieu la première conférence d’un cycle dédié aux voyages et à la découverte. Issus d’un partenariat entre la communauté de communes et l’association Hasta Siempre, Les Mots du Voyage se veulent récurrents et réguliers. L’occasion de réunir la population cévenole autour d’un concept novateur et d’aider à remplir les longues soirées d’hiver quand le pays, vidé de ses touristes, est laissé à la garde de ses seuls résidents permanents. Christophe Lopez et Henry Lavesque nous dévoilent l’origine de leur projet.

Pour faire simple, Les Mots du Voyage accueilleront des voyageur aux long cours, dont le lieu d’aventure ou le regard sur le trajet sera plutôt différents, personnels et, d’aventurier, le voyageur se fera pour une soirée le témoin d’une vie éloignée, de coutumes peu connues. Mais, si c’est de voyage dont il est question, les invités des Mots du Voyage ne seront pas exclusivement des habitués des Terras Incognitas. Certains d’entre eux, dont le désir de découverte ne les aura pas expédiés au bout du monde, pourront présenter des expéditions bien plus familières. Bien-sûr, tant que leur vision et leurs motivations restent uniques ou, de fait, exceptionnelles.

Pour expliquer le partenariat qui lie Hasta Siempre et le Pays viganais, Christophe Lopez explique que « ça n’est pas forcément le rôle de la communauté de communes d’organiser des soirées ; également, [son] rôle ne doit pas s’en tenir qu’à attribuer des subventions. Une alliance de ce type offre de meilleurs débouchés et une réelle implication des deux parties.» Alors, si l’idée revient à Henry Lavesque, un Cévenol que l’on ne présente plus tant son nom s’est rendu familier à tous au travers de ses nombreuses participations à diverses associations, le Pays viganais peut apporter au projet toute sa «force logistique» pour une organisation bien réglée.

Mais d’où est venue cette idée sortir les Cévennes et de les projeter aux quatre coins de la Terre ? « Le commandant Cousteau disait "Il faut aller voir..." Ce n’est pas forcément facile pour tous, alors que l’on peut voyager à travers les autres, à travers leurs expériences. » L’explication d’Henri Lavesque renvoie également à un principe même du patrimoine cévenol en y ajoutant un «contrepied». En effet, alors que jusqu’ici les Cévennes étaient le pays du «voyage avec un âne» et de nombreuses autres destinations motivées par l’aventure, Les Mots du Voyage inversent cette tendance en faisant du Pays viganais un point de départ vers toutes les destinations.

Pour inaugurer ce cycle de conférences, l’association a invité Clara Arnaud, qui rentre de Chine qu’elle a parcouru en compagnie de deux chevaux. De son périple, un livre, Sur les chemins de Chine, déjà promu. Le début de la soirée se passera au café des Cévennes, vendredi 3 à 18h15, où la voyageuse discutera de son aventure. À 20h45, à la maison de l’intercommunalité, un diaporama et une conférence feront suite à cette première partie. 

Pour les prochaines réunions, Les Mots du Voyage tourneront sur le territoire du Pays viganais. À chaque fois, une première partie dans un café, où une restauration pourra être proposée aux visiteurs, avant de les rassembler dans une salle équipée pour projections et ou diffusions vidéos. À tous ceux qui participent à ce cycle de conférences et à tous ceux qui viendront s’en faire les témoins : bon vent !

 

Julien Carrière - Midi Libre - 2 décembre 2010

 

Midi-Libre 21 janvier 2013

 

Itinéraire d’un piano-voyageur

Lou Nils et Christophe Clavet1.jpg

La communauté de communes et l’association Hasta Siempre, dans le cycle de conférences « les mots du voyage », vous proposent « Piano Trip», itinéraire d’un piano-voyageur, vendredi 25 janvier à 21 heures, hôtel de la Condamine. 

Lou Nils, interprète musicienne voyageuse, et Christophe Clavet, photographe illustrateur voyageur, sont partis à vélo sur les routes, tractant avec eux, un piano droit de 170 kilos.

En 2010-2011, ils ont traversé l’Europe et déposé la musique partout où on ne l’attend pas. Une expédition artistique hors norme (7 000 km) sur un vélo à énergie solaire, répartie sur 12 pays.

Derrière l’exploit sportif et technique de cette traversée, existe l’histoire, bien réelle, d’avoir tracté un piano, déposé la musique à ciel ouvert, et créé des tableaux vivants au fil des paysages. Le long de leur route, 300 concerts impromptus au cœur des villes, sur les places des villages, en rase campagne...et, bien entendu, de nombreuses, d’innombrables rencontres.

Pour la projection, Lou s’installe au piano et laisse ses doigts enfoncer les touches au fil des images du voyage. C’est un concert d’images (ou bien des images en musique), appuyé par un texte sans fard, tour à tour poétique, colérique et fort heureusement, finalement optimiste. Le travail photographique de Christophe Clavet ose des couleurs fuyantes, comme étirées par les lendemains du voyage.

« Il en ressort un «spectacle-voyageur» émouvant, vrai, profondément actuel, et qui a été notre coup de cœur de l’année 2012 », confient Fabienne et Henri Lavesque de l’association Hasta Siempre.

Et Lou Nils et Christophe Clavet, acteurs de ce « Piano trip » de conclure :

«Il y en a qui posent des questions, d’autres des bombes, du carrelage, des conditions. D’autres encore, un problème, des décors, des ultimatums, des ongles. Il y en a même qui posent tout court. Nous, dans ce monde, on pose un piano.»

 

31/01/2013

Les mots du voyage : Piano trip fait salle comble à la chapelle des Orantes

large public.JPG

Dans le cadre  du cycle de conférences Les Mots du voyage, la soirée de vendredi a connu un gros succès. La chapelle des Orantes était remplie d'un public vraiment passionné.

Voyager vers quoi, vers qui ? Partir ailleurs pour comprendre, apprendre, et revenir pour rapporter, témoigner, et partager le vécu. Voyager pour déchirer l’horizon, et le repousser au plus loin, dévorer l’espace qui s’ouvre devant soi. Voyager pour entretenir sa curiosité, développer ses capacités de réflexion.

Lou Nils et Christophe Clavet.JPG

Tous les voyageurs invités à participer aux Mots du voyage, depuis deux ans, pratiquent cette philosophie commune. Vendredi dernier, Lou Nils et Christophe Clavet, ont démontré que cette palette de couleurs voyageuses pouvait être enrichie aux propres sentiments de chaque voyageur. Leur périple, eux ils ont décidé de le transformer en une création artistique, où la performance physique n’est seulement que le moyen, d’avancer. Ils ont traversé les pays du bassin méditerranéen avec leur piano voyageur s’arrêtant là où la lumière était idéale pour une photographie, là où le décor, tour à tour irréel, drôle, émouvant, pouvait s’accorder à une installation artistique.

De Venise, en passant par Athènes, Sofia, ou Budapest, jusqu’à Tanger, ou l’Andalousie, ils ont traîné leur piano à la force de leur mollet, et déposé la musique dans les lieux les plus inattendus, les plus poétiques.

Vendredi dernier, la chapelle des Orantes parut tout à coup bien petite pour pouvoir accueillir tout à la fois, le nombreux public viganais, et le rêve artistique réalisé de ce jeune couple.

Henri Lavesque de l’assocation « Hasta siempre », co-organisateur avec la communauté de communes nous livre sa satisfaction à l’issue de cette soirée : «  Nous avons vécu une soirée vraiment exceptionnelle, ouvrant un carnet de voyage musical, que le très nombreux public a vraiment apprécié et l’a fait savoir. Ce cycle de conférence « Les mots du voyage » s’est désormais solidement installé dans le paysage culturel de notre petite cité, et à chaque rendez-vous le public est de plus en plus nombreux ».

La programmation éclectique, il est vrai, nous embarque chaque fois vers de nouvelles destinations et de nouvelles aventures.

 

Le prochain rendez-vous aura pour thème « le voyage lent », périple d’un jeune couple parti avec ses deux jeunes enfants traverser la France en diagonale, avec deux ânes.